La logistique sensible aux conflits

Le concept de logistique sensible aux conflits reconnaît le rôle clé joué par les acteurs du transport dans les flux de marchandises déstabilisantes qui alimentent les conflits ainsi que l’instabilité dans les États fragiles. 

Ces compagnies peuvent acheminer de l’aide humanitaire pour le compte d’organisations humanitaires ou offrir un soutien logistique aux opérations de maintien de la paix ainsi que transporter des armes illicites ou d’autres marchandises déstabilisantes qui aggravent, financent, et facilitent les conflits.      

Les programmes de logistique sensible aux conflits mettent donc l’accent sur les dispositifs de protection et les techniques que la communauté mondiale de l’aide humanitaire et du soutien de la paix peut mettre en place pour modifier le comportement des compagnies de transport opérant en zones de conflit, dans le cadre d’opérations de secours lors de catastrophes et au niveau de leurs centres régionaux de transport associés. 

Les programmes de logistique sensible aux conflits sont établis à partir d’outils de formation et de perfectionnement et sont basés sur des principes humanitaires. Ils sont conçus pour promouvoir des politiques éthiques en matière de transport et des codes de conduite similaires à d’autres pratiques commerciales sensibles aux conflits déjà établies (CSBP, acronyme anglais).

Tout en reconnaissant l'impératif humanitaire, les programmes de logistique sensible aux conflits devraient assurer, au final, que les opérations d’aide humanitaire et de soutien de la paix évitent d’employer des entités commerciales impliquées dans des flux de marchandises déstabilisantes qui contribuent à la violence en cours, à la corruption, à la criminalité ou aux violations des droits de l'homme.